Suriname : la jungle, l’Asie et beaucoup d’Afrique

Quand je disais aux gens que je partais au Suriname, tout le monde me regardait l’air confus en me disant : tu t’en vas où? En Afrique encore? Et moi, ça me faisait sourire encore plus que chaque fois que je pars. J’aime bien sortir des sentiers battus, même vers des destinations aussi classiques que la Californie. J’aime encore mieux sortir des sentiers battus dans un pays inconnu.

En atterrissant à Paramaribo (j’adore le nom!) en plein milieu de la nuit, les hublots de l’avion se sont tout de suite embués, tellement c’était humide. En sortant sur le tarmac, l’air était si chaud que ça sentait pratiquement comme au spa. Et puis, la fameuse odeur de charbon de bois qui brûle… me voilà transporté tout droit en Tanzanie.

Je rejoignais ma copine Steph, rencontrée en Tanzanie justement, que je n’avais pas vue depuis deux ans. Française et infirmière, elle venait de terminer un contrat en Guyane française, le pays voisin. Vous voyez où c’est maintenant?

Même si le Suriname est bien loin de l’Afrique, je dois avouer que c’est toutes ses ressemblances avec elle qui m’ont fait craquer sur-le-champ. Les autobus avec trop d’autocollants brillants et de connotations bibliques, le takitaki (créole surinamais) qui est aussi doux à mes oreilles que le swahili, cette façon d’acquiescer en émettant l’onomatopée : ah! hein! (varie selon le son que l’on entend dans sa tête). Un sceau d’approbation qui donne quasiment l’impression d’avoir résolu le mystère de la Caramilk. Bref, si vous avez déjà mis les pieds en Afrique subsaharienne ou dans les Caraïbes, vous savez de quoi je parle. C’est vraiment un détail, mais c’est exactement le genre de truc qui me fait sourire et me charme instantanément.

Et que dire des Surinamais! Ce sont certainement parmi les gens les plus accueillants que j’ai rencontrés, sans fla, fla, sans vendeurs fatigants qui veulent absolument que tu leur achètes un produit dérivé du bananier, ni ceux qui essaient toujours de surcharger les touristes. Quoi que, c’est peut-être nos gougounes, nos pantalons de lin bien sales, et le fait qu’on respecte que les gens ne veulent pas se faire prendre en photo (le nombre de blancs que j’ai vu photographier sans demander…la honte) qui fait qu’on ne nous demande pas des prix de blancs. Ah! Pis, s’asseoir pour discuter avec eux, ça aide aussi. Et croyez-moi, avec un tel passé, les Surinamais ont d’excellentes histoires à raconter.

Parmi les trucs que j’ai adorés, mais que je n’ai pas pu mentionner dans mon article, faute d’espace :

Voir un drapeau du Québec dans une ville comme Paramaribo et réaliser le lendemain que nous sommes les plus grands exploitants d'or au Suriname. Penser à blood diamond et avaler ma salive en espérant qu'on soit plus juste et bon avec les employés surinamais.
Voir un drapeau du Québec dans une ville comme Paramaribo et réaliser le lendemain que nous sommes les plus grands exploitants d’or au Suriname. Penser au film Blood diamond et avaler ma salive en espérant qu’on soit plus juste et bon avec les employés surinamais.
Toujours aussi bien dans rien à Gunsi.
Bien dans rien à Gunsi.
Remonter la rivière dans une longue pirogue de bois et afin de pouvoir passer les rapides, on te fait descendre sans ton sac dans lequel est ton ordi/ta vie. Faire confiance à la vie.
Remonter la rivière dans une longue pirogue de bois et afin de pouvoir passer les rapides, on te fait descendre sans ton sac dans lequel est ton ordi/ta vie. Faire confiance à la vie.
Le trou dans ma moustiquaire... Est-ce que je vous ai déjà dit que les moustiques m'adorent?
Moment moins adorable : le trou dans ma moustiquaire… Est-ce que je vous ai déjà dit que les moustiques m’adorent?

Pour en savoir plus, voici mon article sur Canoë – Voyages.


Une réflexion sur “Suriname : la jungle, l’Asie et beaucoup d’Afrique

  1. J’aimerais bien un jour te raconter mon aventure avec mon mousitquaire, à Bamako. J’adore ta plume!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s