Qu’est-ce qu’on mange en Tanzanie?

Ah! La Tanzanie. Ce bout du monde que j’appelle affectueusement, le chalet. Même si ça fait loin pour aller y passer un weekend, j’y ressens le même sentiment de réconfort, de terrain connu et de bien-être total, malgré le fait qu’il n’y ait pas tous les éléments de mon confort quotidien. Parce que c’est aussi ça le chalet : être si bien dans pas grand-chose.

J’y suis allée sept fois. J’y ai passé un an là-dedans. Bref, je connais la région du Kilimandjaro comme le fond de ma poche. Que vous y alliez pour grimper le Kili, faire un safari ou aucune de ces réponses, voici les trucs que je mange inconditionnellement chaque fois que j’y mets les pieds.

1. Chai masala

IMG_3571Mettons d’abord quelque chose au clair : ce qu’on appelle thé chai est un pléonasme. Chai veut dire thé en swahili et en plusieurs autres langues. On parle plutôt de chai masala lorsqu’on réfère au thé épicé, bien souvent servi avec du lait. Et qu’est-ce que ce thé-là vient faire en Tanzanie? C’est grâce aux Indiens qui sont venus construire les chemins de fer en Afrique de l’Est, alors qu’ils étaient encore tous sous l’Empire britannique, qu’il y autant de plats d’inspiration indienne dans le coin. Ici, ils le boivent avec une pelletée de sucre. J’ai donc accepté depuis belle lurette de me faire dévisager quand je demande le mien sans sucre ou quand j’en ajoute qu’une demi-cuillère à café. En vente partout.

2. Chapati

Flippin_chapati

Quand je disais que je suis bien dans presque rien, ceci était ma cuisine pendant un an. On allait au marché deux fois par semaine et on cuisinait tous les jours. Je n’ai jamais mangé autant de fruits et légumes de toute ma vie. C’est aussi ici que j’appris à faire des chapatis, un autre bon exemple de l’influence indienne dans la cuisine tanzanienne. Qu’on soit en ville ou dans un village perdu sur les flancs du Kilimandjaro, on trouvera toujours des chapatis, à mon grand bonheur.

3. Chipsi mayai

IMG_3593

Possiblement l’équivalent de la poutine qu’on mange au petit matin à la sortie des boîtes de nuit, mais aussi au petit-déjeuner de lendemain de veille, le chipsi mayai. Chipsi vient du mot chips alias des frites en anglais, auquel on ajoute un « i » à la fin, comme dans plusieurs autres mots en swahili, teksi pour taxi, benki pour banque… Mayai, prononcé « my eye » veut dire œufs. En gros, c’est une omelette aux frites et c’est absolument délicieux, particulièrement avec de la sauce piquante.

4. Shukran’s Federation

IMG_3589

Shukran veut dire merci en arabe, tout comme en swahili. D’ailleurs plusieurs mots en swahili viennent de l’arabe, vu leur histoire dans le trafic des esclaves. Sur une note plus joyeuse, Shukran est aussi le nom d’un de mes restaurants préférés à Moshi – ville au pied du Kilimandjaro où j’ai passé presque tous mes weekends pendant un an. Pour s’y rendre, il faut tourner à gauche après la mosquée depuis la rue principale. Et une rue après le barbier affichant une murale mettant en vedette Dr Dre, c’est au coin à droite. Les proprios sont d’origine somalienne et cuisinent à merveille. Le plat Federation regroupe à peu près tous les items au menu dans un grand plateau : du sukuma wiki (kale en swahili) en bas à gauche, des bananes plantains, je passe mon tour sur le spaghetti à rien, de la chèvre en sauce, de la viande hachée parfaitement épicée en bas à droite et au centre, du riz et du pilau – un riz épicé avec entre autres de la cannelle et du clou de girofle. Le tout ne coûte même pas 5 dollars.

5. Shukran’s special

IMG_3592Toujours chez Shukran, le Shukran’s special est leur dessert signature. Moi qui n’ai pas le bec sucré, je m’en délecte chaque fois. C’est simple comme tout en plus : une salade de melon d’eau, de mangue ou de papaye selon la saison, et de banane sur laquelle est versée une sauce sucrée à l’avocat. Parce que oui, ici, l’avocat se mange autant sucré que salé.

Pour en savoir plus à propos de mes coups de coeur en Tanzanie, c’est par ici.


3 réflexions sur “Qu’est-ce qu’on mange en Tanzanie?

  1. Superbe article Catherine. C’est toujours un plaisir te lire… belles photos aussi. Je comprends si bien ce que tu veux dire par « être si bien dans pas grand-chose ». x

  2. Oui, le kale, c’est super bon! Et ce n’est pas exactement le chou frisé, contrairement à l’idée couramment répandue.

    1. Coucou Maguy! Il poussait du sukuma wiki devant chez moi à Kilema. Il était certainement moins frisé que le kale que nous connaissons et ressemblait plus au kale lacinato, en fait. C’est peut-être du chou cavalier aussi. M’enfin, c’est du chou vert foncé en feuilles. Ça te convient?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s