Qu’est-ce qu’on mange à Zanzibar?

J’ai mis les pieds à Zanzibar pour la première fois en février 2008. C’était suite à mon tout premier séjour en Tanzanie. Et pour ceux qui se demandent où peut bien se situer Zanzibar sur la carte, c’est un archipel au large de la Tanzanie, en Afrique de l’Est.

Depuis, j’y suis allée 7 fois. Je sais, ça frôle l’obsession. Mais, il suffit d’y mettre les pieds une seule fois pour tomber sous le charme de cet univers enchanté d’autant de parfums que d’influences dans sa cuisine et sa culture.

D’ailleurs, on trouve à Zanzibar une culture culinaire fascinante, de par son histoire, mais aussi par l’éventail de ses saveurs. Là-bas, j’ai plusieurs plats chouchous. Le genre de truc que je peux manger chaque jour, tous les jours de mon séjour. J’y étais en février dernier et voici ce qui composait mon régime alimentaire quasi quotidien et les endroits que je visite chaque fois comme si c’était la première fois.

IMG_3607
Cette soupe. De l’urojo en swahili. Il faut aller voir Babu (grand-papa) Khamis dans son kiosque ambulant situé derrière la passerelle du fort, dans la ruelle menant au resto branché The Silk Route. Ça fait 50 ans qu’il est là, presque tous les jours! En gros, c’est une soupe aux pommes de terre, falafels, oeuf cuit dur, chèvre grillé, chips de manioc, salade d’oignons rouges, de tomates et de piments et jus de tamarin. C’est 2 000 shillings, soit à peu près 1,50$ le bol.
IMG_0068
Arrêt obligé : le marché Darajani, comme tous les marchés publics dans le monde. On y va le matin, avant que la chaleur ne soit trop accablante et que les odeurs de poissons et de viande empestent l’espace à aire ouverte. Ici, de la pieuvre (puesa) on aime ça. Qu’elle soit grillée, dans un curry, dans la soupe, il y en a PAR-TOUT à mon grand bonheur.
IMG_0111
Ce pain, mkate wa ufuta (pain au sésame), j’en mangerais tous les jours. À l’occasion, je le mange avec du halua, l’équivalent du halva qu’on retrouve à divers endroits dans le monde. Celui-ci à la consistance d’une gelée élastique est d’inspiration de l’Oman, à base de sucre, de graines de sésame et d’un parfum qui ressemble drôlement à de l’eau de fleur d’oranger. On sert aussi souvent l’halua dans les mariages avec du café, afin de rappeler le côté doux et amer des relations de couple.
IMG_0227
Le marché de nuit Forodhani est installé tous les soirs devant The House of Wonders, bâti en 1883 pour le 2e sultan de Zanzibar, aujourd’hui un musée à propos de la culture swahili. C’est possiblement l’endroit le plus connu de Stone Town, la capitale, en matière de bouffe. C’est donc très touristique, mais plusieurs Zanzibaris y vont aussi. Même Anthony Bourdain est allé y faire un tour dans le cadre de son émission Parts Unknown. S’il m’avait appelée avant d’y aller par contre, je lui aurais recommandé bien d’autres bonnes adresses pour qu’il colle davantage à l’aspect « unknown » de son concept. M’enfin. On se reprendra!
IMG_3617
La fameuse Zanzibar pizza : une pâte à base de farine de blé sur laquelle on dépose de la viande hachée, des légumes (poivrons, oignons, carottes), on craque un oeuf sur le dessus, on referme le tout et la fait griller/frire dans l’huile. YUMZZZ. Ça m’en prend au moins une par séjour.
IMG_3622
La soupe aux légumes de babu Amir du restaurant méconnu, Nyumbani (à la maison). Et c’est le cas de le dire, puisqu’on mange chez lui, dans la minuscule salle à manger avec deux tables et pas plus de 10 chaises. Babu Amir a le regard souriant, chaleureux, celui d’un bon papa.
IMG_3633
La fois où j’ai eu envie d’une deuxième soupe dans la journée. Là, c’est tout près du marché Darajani. C’était tellement beau de voir ce papa avec sa fille partager une bonne soupe.
IMG_3638
Et là, c’est le Jaw’s Corner : MON endroit favori de la terre. On y boit le café à la turque de Babu Omar, fait dans des espèces de grosses théières sous lesquelles un plateau contient de la braise pour le garder au chaud. Les petits verres coûtent 50 shillings, l’équivalent d’environ 5 cents. Là-bas, les gens discutent de politique, de foot et de la vie. C’est aussi l’endroit idéal pour regarder les gens passer puisque c’est à l’embranchement de 4 rues. Et le petit monsieur à ma droite, je le vois là depuis sept ans. Lui, le voltage, ça ne lui fait pas peur.

J’en profite pour vous partager la bonne nouvelle que j’aurai une chronique sur les voyages gourmands cet été à l’émission Bien dans son assiette. Ma première chronique porte justement sur les épices de Zanzibar.

Advertisements

Une réflexion sur “Qu’est-ce qu’on mange à Zanzibar?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s