Qu’est-ce qu’on mange en Estonie?

L’Estonie. Mais pourquoi donc aller en Estonie?

D’une part, parce que j’aime bien visiter des endroits que je ne connais pas. Je connaissais le nom de la capitale, Tallinn, parce que j’ai un jeu-questionnaire sur les capitales – le seul jeu que j’ai dans mon téléphone mis à part Scrabble et Tetris. Mais, c’est à peu près tout. D’autre part, parce que mon amie Jess, relationniste pour le Cirque de Soleil, avait Tallinn dans son plan de tournée. Pourquoi aller la rejoindre à Paris quand je peux aller la rejoindre à Tallinn?

Mais, qu’est-ce qu’on mange en Estonie pour rendre ce pays plus attirant qu’un séjour à Paris?

Le pire c’est que deux jours avant de partir, mon amie Roxanne m’a dit que lorsqu’elle est allée en Lituanie (2 pays au sud de l’Estonie) en tournée, son petit-déj était vraiment beige. Beige comme dans du gruau à l’eau, du pain blanc, le tout accompagné de jus « d’orange » en poudre…. Ce n’était rien pour me convaincre que j’avais bien choisi ma destination.

****

En arrivant sur place les doigts croisés, je suis agréablement surprise dès le petit-déjeuner.

IMG_0001
Pain de seigle noir, gravlax de saumon, concombre, salades de betteraves, de choux et aux oeufs. C’est la fête!

Après, c’est l’orphie aux arêtes aussi turquoise que les picots sur sa peau qui me séduit sur-le-champ. Un classique de l’île de Muhu, au sud-ouest de Tallinn.

IMG_0002

Je prends d’ailleurs un malin plaisir à manger du poisson trois fois par jour.

Au fil des jours, ce qui m’impressionne le plus de la cuisine estonienne est la créativité vu leur position nordique. Certes, les Scandinaves se démarquent partout dans le monde. Mais, disons que l’Estonie n’a pas les mêmes budgets qu’eux pour développer leur image de marque culinaire à l’internationale.

Puis, je mets le cap vers Pärnu, un peu plus au sud encore. Le jeune chef de l’hôtel Hedon&Spa, Herkki Ruubel,  en a de l’imagination. Pour vous donner une idée, il m’accueille avec une mise en bouche de lichen frit. Malgré le fait que ça ne goûte pas grand-chose, la texture est intéressante, bien croustillante.

IMG_4005

Et mon repas se termine par une glace au topinambour, récolté à 5 km de là, évidemment.

Entre les deux, une série de plats typiques ou de délicieuses adaptations baltes. Voir les photos dans les liens ci-bas.

****

Bref, j’ai très bien mangé en Estonie. Mais j’en ai aussi appris énormément sur ce peuple fascinant qui en ont vu des vertes et des pas mûres, il n’y a pas si longtemps de ça. Le pays est tout petit, les routes sont magnifiques et c’est très, très abordable. C’est donc une destination européenne parfaite pour sortir des sentiers battus quand on ne dispose pas de beaucoup de temps, ni d’un budget à tout casser.

48 h à Tallinn dans La Presse.

15 raisons d’aller en Estonie sur MSN.

Ma chronique à propos de ce voyage à Bien dans son assiette.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s